ARRET DES TRAVAUX AUX SERRES D'AUTEUIL

 

ARRET DES TRAVAUX AUX SERRES D'AUTEUIL

 

 

Xvm93748b26 0aaf 11e5 a577 d0fb7a346082

 

 

Nous avons tous remporté collectivement une belle victoire vendredi dernier,

lorsque le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris

a ordonné l’arrêt immédiat des travaux entrepris

par la Fédération Française de Tennis (FFT)

au Jardin botanique des Serres d’Auteuil.

Comme je vous l’avais indiqué,

deux arrières petites-filles de Jean-Camille Formigé

ont déposé fin septembre un recours sur le fond

ainsi qu’un référé suspensif au nom du droit d’auteur

, pour atteinte à l’intégrité de l’œuvre de leur ancêtre au jardin botanique.

Elles font valoir que le jardin constitue un ensemble architectural

et paysager constituant une œuvre originale,

signée par l’un des grands architecte-paysagistes du XIXème siècle,

aussi célèbre en son temps que Baltard et Eiffel.

Leur avocat maitre Philippe Zagury a souligné qu’il s’agit

« d’une décision extrêmement rare en matière de protection

de l’oeuvre d’un architecte ».

Prise par mesure conservatoire,

cette ordonnance d’arrêt immédiat des travaux (avec astreinte pour la FFT)

est valable pour une durée de trois mois maximum,

le jugement sur le fond devant intervenir dans l’intervalle.

 

 

Par un bienheureux hasard du calendrier,

le jour même de cette décision du TGI,

en tant que président d’Europa Nostra

(fédération européenne du patrimoine culturel dont Denis de Kergorlay

est le président exécutif) maestro Placido Domingo

publiait un communiqué demandant l’arrêt des travaux aux Serres d’Auteuil.

 

Dans son communiqué,

maestro Domingo précise qu’il a « deux passions dans [sa] vie, la première

c’est la musique et le patrimoine culturel de l’Europe; la seconde c’est le sport.. ».

« Il est donc difficile pour moi, ajoute-t-il, d’accepter que le développement

du stade de Roland-Garros doive se faire en sacrifiant

une partie d’un joyau d’architecture paysagère du XIXème siècle... »

. Il lance un appel « à la mairie de Paris et aux autorités françaises...

[pour] entamer un dialogue constructif avec toutes les parties concernées

qui pourrait aboutir à une solution alternative qui permettrait

à tout le monde d’en sortir gagnant ».

 

Bravo maestro !

En effet, nous les associations proposons depuis des années

un projet alternatif d’extension partielle sur l’autoroute A13

qui n’a jamais été sérieusement examiné et comparé avec celui de la FFT,

et qui « permettrait à tout le monde d’en sortir gagnant ».

La balle est dans le camp de la FFT et de la Mairie de Paris.

 

Pendant ce temps,

nous travaillons activement à divers recours,

notamment au recours sur le fond des héritiers Formigé,

et pour nous apporter votre aide financière,

il vous suffit d’aller sur le site dédié de l’une des associations nationales

reconnues d’utilité publique participant aux recours,

la SPPEF ), présidée par Alexandre Gady :

(Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France

http://www.sppef.fr/donner

SVP Bien cliquer sur la case Faire un don : Serres d’Auteuil.

Puis revenir en haut de la page et suivre les instructions pour finaliser le don.

Vous pouvez également envoyer un chèque à l'ordre de la SPPEF,

à l'adresse suivante, en spécifiant au dos du chèque

qu'il s'agit d'un don pour les Serres d'Auteuil:

SPPEF, Don Serres d'Auteuil, 39, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris.

 

Qu'il s'agisse d'un don en ligne ou par chèque,

vous pourrez bénéficier d'une déduction fiscale à partir de 15 euros de don,

comme vous le verrez indiqué sur le site de la SPPEF.

Nous avons dépassé les 79 000 signataires,

encore un petit effort pour atteindre le cap symbolique des 80 000 !

Merci encore pour votre indéfectible soutien,

très belles fêtes de fin d’année à toutes et tous,

 

 

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d’Auteuil

 

Comité de soutien des serres d’Auteuil :

Françoise Hardy  présidente d’honneur ;

Cabu

Dessin cabu auteuil 01

 

 

, Michel Audouy architecte-paysagiste ; 

Yves Delange maître de conférences honoraire au Muséum national d’histoire naturelle ;

Eric Joly  directeur du jardin des Plantes  et de l’arboretum de Chèvreloup;

 Claude Nuridsany & Marie Pérennou cinéastes 

 Christophe Morhange géomorphologue, professeur des universités

Jean-Louis Tissier, professeur de géographie à Paris 1-Panthéon/Sorbonne ; 

Gilles Clément,  jardinier paysagiste.

....

La campagne de signatures reste ouverte.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau